mercredi 18 mars 2020

Paul-Émile Lamarche

À gauche : Albert Lozeau (1878-1924)

À droite :
Paul-Émile Lamarche (1881-1918)

(Sources : Albert Lozeau dans Le Pays Laurentien, août 1917 ;
Paul-Émile Lamarche dans Réal Bélanger, Paul-Émile Lamarche :
 le pays avant le parti
, Québec, P.U.L., 1984)




   Il fut le chevalier sans heaume et sans cuirasse
   Qui, du seul vêtement de son courage armé,
   Par l'amour du bon droit noblement animé,
   Descendit dans l'arène y défendre sa race.

   Le front pur, comme ceux que la Victoire embrasse,
   Sans souci que son nom fût par tous acclamé,
   Il lutta fermement, paladin enflammé
   Dont le verbe incisif désarçonne et terrasse. 

   Il est mort vaillamment, tel qu'il avait vécu.
   Comme un preux d'autrefois tombé, mais non vaincu,
   Il nous lègue son geste en ces temps pleins d'alarmes...

   Quel espoir surgissait dès que nous le nommions !
   Hélas ! hélas !... Qu'il sache au moins que nous l'aimions,
   Voyant notre fierté tout humide de larmes!...

                                         Albert Lozeau (1918)



Tiré de : Albert Lozeau, Poésies complètes, tome III, Montréal, 1926, p. 155. Ce sonnet est précédemment paru dans le numéro de novembre 1918 de la revue L'Action française, puis dans Paul-Émile Lamarche, oeuvres-hommages, Montréal, Bibliothèque de l'Action française, 1920, p. 9). 

D'Albert Lozeau, les Poésies québécoises oubliées ont également publié : Le passage ; Dans la lutte et l'attente ; Le chemin de l'amour ; Les lucioles ; Noël solitaire. 


Sur Paul-Émile Lamarche, les Poésies 
québécoises oubliées ont également 
publié un poème d'Ernest Tremblay, 
intitulé Pourquoi celui-là ?   

Pour prendre connaissance de ce 
poème, cliquer sur cette image : 



Pour en savoir plus sur Paul-Émile Lamarche et
Albert Lozeau, cliquer sur ces deux images : 




En 1938, à l'occasion du vingtième anniversaire de sa mort, 
une imposante commémoration eut lieu en hommage à Paul-
Émile Lamarche. Plus de 12 000 personnes y participèrent, 
ce qui est un fait sans précédent pour un tel anniversaire 
au Québec et qui ne s'est jamais produit depuis pour un
politicien, et ce, même si Lamarche n'aura été que simple
député et qu'il est mort à l'âge de 36 ans seulement. 
C'est dire combien profonde fut la marque qu'il a laissée 
sur nos compatriotes de cette époque .

Une brochure fut produite peu après cette commémoration.
Pour la consulter, cliquer sur cette image : 


On peut encore se procurer dans toute
bonne librairie la biographie que Réal
Bélanger a consacrée à Paul-Émile
Lamarche. Pour informations cliquer ICI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire