dimanche 5 janvier 2020

L'Amour et l'Innocence

Emery Desroches (1879-1905)

(Source : La Presse, 25 avril 1905)




   L'Amour et l'Innocence, un jour sous les ramures,
   Ont égaré leur course au vol d'un papillon ;
   Autour d'eux, des grands bois s'élèvent les murmures
   Et bien haut à leurs yeux se montre l'horizon.

   L'Innocence à l'Amour dit : « Je veux, sur la mousse,
   Reposer un instant mes membres fatigués ». 
   L'Amour à l'Innocence : « Et sur cette herbe douce,
   Moi je veux m'endormir de rêves bien-aimés ». 

   L'Innocence s'assied sous l'abondant feuillage,
   Et l'Amour sur son sein penche son front rêveur ;
   Sur l'Amour, endormie en son rêve volage
   L'Innocence avec soin surveille le bonheur. 

   Mais d'un rêve agité, soudain l'Amour s'éveille,
   Et déployant son vol, au lointain va s'enfuir ;
   En vain de pleurs touchants l'Innocence vermeille
   Veut rappeler l'Amour qu'enivre un vain plaisir. 

   Il fait taire en son cœur le remords qui commence,
   Et son aile se brûle au feu de la passion ;
   L'Amour en la fuyant a perdu l'Innocence,
   Qui n'a pas pu survivre à la désunion. 

                               Emery Desroches (1899)



Tiré de : Le Monde illustré, Montréal, 29 avril 1899.

Pour en savoir plus sur Emery Desroches, voyez la notice biographique et les documents sous son poème Pluie d'hiver

D'Emery Desroches, les Poésies québécoises oubliées ont également publié : Souvenir d'enfance.

Dans ses Contes du vieux tempsouvrage 
paru en 1911, le poète Louis-Joseph Doucet 
a publié un vibrant hommage à la mémoire 
de son ami Emery Desroches. Doucet a dédié
ce texte à son confrère poète Englebert Gallèze.

Pour consulter, télécharger ou imprimer 
ce texte, cliquer sur cette image : 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire