jeudi 30 juillet 2020

La feuille au vent ou l'exil

Guillaume Lévesque (1819-1856)

(Source : Biographi.ca)




   Où vas-tu ? ― Feuille morte
   Que la bourrasque emporte
   En courant par les airs, 
   J'ai cédé à la brise
   Dont l'effort souvent brise
   Les rameaux forts et verts
   De l'arbre qui méprise
   La fureur des hivers. 

   Compagne vagabonde
   Du vent qui court le monde,
   Je le suis par les mers.
   En sifflant il m'entraîne,
   Me chasse et me ramène
   Dessus leurs flots amers
   Et tantôt me promène 
   À travers les déserts. 

   En marche dès l'aurore,
   Le soir me trouve encore
   Poursuivant le chemin. 
   Dans les airs suspendue,
   Parfois rasant la nue
   Qui pleut au mont lointain
   Et parfois confondue
   Au brouillard du ravin.

   Hélas, feuille légère, 
   reverras-tu la terre
   Qui porte ton berceau ?
   Ou, suivant la vitesse
   Du souffle qui te presse
   Vers un soleil nouveau, 
   T'enfuiras-tu sans cesse
   Bien loin de ton rameau ?

   Dans la route incertaine
   Frémissant à l'haleine
   Qui m'a fait m'éloigner,
   J'attends que la Tourmente,
   À la fin repentante
   De toujours m'affliger,
   Vers ma tige contente
   Me laisse retourner.

   Oh feuille ! mon emblème,
   Je promène de même
   Mes pas au gré des vents.
   À la Brise ennemie,
   Comme toi je confie
   Mes destins inconstants,
   Chassé de ma patrie
   Au souffle des tyrans. 

          Guillaume Lévesque (vers le 18 août 1839)



Tiré de : Yolande Grisé et Jeanne d'Arc Lortie (dir.), Les textes poétiques du Canada français (1606-1867), volume 4, Montréal, éditions Fides, 1991, p.203. Le manuscrit du poème est conservé au Centre de recherche en civilisation canadienne-française.

Pour en savoir plus sur Guillaume Lévesque, cliquer ICI

Guillaume Lévesque était le frère de Charles Lévesque, dont les Poésies québécoises oubliées ont publié les poèmes Bienfaits et Matinée poétique : le rossignol


Le poème La feuille au vent ou l'exil, de
Guillaume Lévesque, est tiré du volume 4
des Textes poétiques du Canada français,
paru en 1991.

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Monument funéraire au pied duquel repose Guillaume Lévesque
au cimetière de Sainte-Mélanie. Son frère 
Charles, mort un peu 

plus de trois ans après lui en 1859, y repose lui aussi.

(Source : Find A Grave ; cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire